dimanche 6 décembre 2009

L'essence de l'homme

Je n'ai pas fait d'études philosophiques approfondies, j'ai une culture limitée en ce domaine.
Par exemple, je n'avais pas réfléchi de manière structurée sur les thèmes abordés par Paul Jorion sur son blog et dans 2 de ses livres (La transmission des savoirs et Comment la vérité et la réalité furent inventées).

En revanche, j'avais lu un livre de Garaudy sur l'humanisme (je citerai mes sources quand j'aurai fait le ménage dans ma bibliothèque) et j'ai gardé en mémoire la thèse de Marx qui était le pivot de ce livre :
« L'essence de l'homme est l'ensemble des rapports sociaux ».

Il me semble que c'est un outil fondamental pour poser les problèmes sociaux.
J'ai travaillé ces dernières années dans le domaine de la formation professionnelle, notamment les formations en alternance.
Les discussions sur ce sujet achoppent sur un point crucial à mon avis : est-ce que c'est l'apprenti qui est au coeur du sujet ou, comme j'en ai la conviction, le coeur est-il un triangle formé par l'apprenti, le tuteur et le formateur. Et, si c'est un triangle, est-ce que sont les sommets (les individus) ou les côtés (au sens relations dialectiques «marxistes») qui forment ce coeur.

Différence fondamentale dans la manière d'aborder le sujet.
J'y reviendrai.

1 commentaires:

La petite main a dit…

L'outil Linkwithin n'est décidément pas génial.