lundi 22 février 2016

Pourquoi j'ai signé ...

la pétition pour une "Primaire des gauches et des écologistes" ?

Pas vraiment pour les initiateurs de la pétition, ni Christiane Taubira d'ailleurs. En soi, une primaire pour choisir une personne (une Personnalité) ne m'intéresse pas. Mais, je ne voudrais pas me retrouver dans la situation de 2002, avec le choix entre une mauvaise solution et une solution inacceptable. A l'époque, au 2ème tour, j'ai failli voter blanc.

Cela dit, une primaire, à mon sens, n'a d'intérêt que si elle permet de dégager une plate-forme d'objectifs (politiques, sociaux, économiques, environnementaux, etc.) crédible* et acceptée par suffisamment de gens et d'organisations pour être présente au 2ème tour de la présidentielle de 2017.

François Hollande vient de déclarer : "Je peux ne pas être candidat, je peux être candidat"**. C'est un argument de plus pour préparer dès maintenant une primaire des gauches pour qu'elle se tienne dans de bonnes conditions le moment venu.

Quant à Mélenchon, je ne vois pas ce que sa candidature, maintenant, a de positif ? A mon sens, il y a une contradiction entre la critique des institutions de la Vème République - notamment les rôles du président et de son élection directe - et une candidature individuelle qui va créer un débat secondaire sur le risque d'un effacement des gauches dès le premier tour. J'ai peur que la majorité des gens que je vois ici, à la Flèche, ne se sentent pas concernés. Le seul intérêt de ce type de candidature serait de créer une alternative pour les votes protestataires ? Sans un réseau dense de militants***, je crois qu'il est illusoire de vouloir combattre le rouleau compresseur médiatique.

*) dans son temps, j'ai milité pour le "Programme commun de la Gauche". Avec le recul, je pense que la majorité des Français, y compris la "classe ouvrière", ne souhaitait pas sa mise en oeuvre.
**) Le Monde, du 21/22 février 2016, compte-rendu de l'émission "Le téléphone sonne" sur France-Inter du 16 février.
***) comme celui du PCF jusqu'à la fin des années 70.

1 commentaires:

Elsa Boniface a dit…

Ah ben du coup moi qui hésitait (sans bonne raison), j'ai signé la pétition, puisque je sais sans hésiter que j'irai voter s'il y en a.
Voilà !